L'artiste de la semaine

Chaque semaine, retrouvez le coup de cœur francophone de Radio B

Présentée par : Michel Celso

En direct du lundi au vendredi à 7h20, 8h20, 10h30, 12h20
Redifusée le samedi à 10h30

Facebook Twitter Copier le lien Partagez cette émission !   RSS Abonnez-vous ! (RSS)

Podcasts de l'émission

Lundi 6 décembre 2021

L'Artiste de la semaine : ANGE

Véritable institution du rock français, ANGE a fêté le 31 janvier 2020, sur la scène du Trianon à Paris, ses 50 ans d'existence qui lui valent le respect pour toujours.

Des membres originels, il ne reste plus que Christian DECAMPS, chanteur, auteur, compositeur et détenteur du nom ANGE.

Son fils Tristan a pris la place de son oncle Francis et 3 autres musiciens complètent la formation de ANGE, inchangée depuis 2003 : Hassan HADJI aux guitares, Thierry SIDHOUM à la basse et Benoît CAZZULINI à la batterie.

Est-ce le temps qui passe ? Christian DECAMPS s'est souvenu de cette question existentielle signée Jacques PREVERT : Et si on essayait d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple ?

TRIANON 2020, sorti le 13 novembre de la même année, a immortalisé pour toujours les 50 ans d'ANGE.

Les fans de la 1ère heure ? comme ceux d'aujourd'hui, furent heureux de retrouver une scène un groupe n'en ayant jamais fini de découdre avec le temps qui passe.

Le style d'ANGE a évolué avec le temps mais la poésie, l'énergie et la magie des débuts au temps du Cimetière des Arlequins ou d'Emile Jacotey est restée la même.

Le combo a traversé le temps comme un fou et n'a jamais coupé le moteur de ses caricatures au delà du délire.

ANGE est éternel et leur discographie est à elle seule une histoire de la chanson française.

Avec le temps, rien ne s'en va. Leur musique est unique et les mots de Christian DECAMPS sont à rêver.

ANGE pourra toujours compter sur son public de fidèles pour propager son envie d'être heureux. Comme un poisson dans l'eau.

Le groupe fêtera à nouveau ses 50 ans de scène au Transbordeur de Villeurbanne le jeudi 16 décembre 2021

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !

Lundi 29 novembre 2021

L'Artiste de la semaine : TACHKA

Les poupées russes renferment toujours des surprises et ce sont bien des surprises que réserve l'univers de la lyonnaise TACHKA.

Fortement influencée par sa formation littéraire, Natacha JOMAIN invente des histoires, revisite celles qui existent déjà, imagine un univers sonore et fait résonner le texte de façon percutante.

C'est à coups de leitmotiv vocaux et textuels que TACHKA envoûte, attendrit et captive son spectateur.

TACHKA a fait ses débuts sur la scène lyonnaise en 2010.

Pianiste à l'origine, elle compose également à la guitare et au ukulélé.

Les textes de TACHKA se veulent poétiques, ironiques avec parfois des pointes d'humour mordant.

Après un 1er album Balbutiar paru en 2015, elle a sorti le 16 octobre 2020 sur le label Le Cri du Charbon son second opus Volcan.

Agnès Ino, à la clarinette et aux percussions et Romain Stochl à la contrebasse portent TACHKA et sa pop de chambre.

Les sonorités sont très boisées, feutrées, acoustiques en grande partie mais il s'agit bel et bien de pop.

TACHKA n'oublie jamais d'être mélodieuse, porteuse de lignes de chant accrocheuses.

Les textes en anglais et en français nous entraînent dans un univers aux teintes presque mélancoliques, avec ce petit élément qui donne des ailes à un corps plombé.

TACHKA, une explosion de notes et de mots qui va faire couler beaucoup d'encre.

Elle sera en concert à Thou Bout D Chant à Lyon le vendredi 3 décembre 2021.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !

Lundi 22 novembre 2021

L'Artiste de la semaine : Marc NAMMOUR et Loïc LANTOINE

Pour la première création aux Scènes du Jura en tant qu'artiste associé, Marc NAMMOUR avait eu envie d'imaginer un pont entre la chanson française et le rap.

Pas n'importe quelle chanson française et pas n'importe quel rap.

Marc NAMMOUR n'aime ni la chanson niaise aux arrangements soporifiques, ni le rap commercial et son imagerie graveleuse.

Il avait besoin de consistance, de textes travaillés, d'audaces musicales et surtout de créer libéré des codes ou des cases qui l''étouffent.

Il connaissait Loïc LANTOINE sur disque depuis ses débuts.

Sa plume est une des rares qui touche Marc NAMMOUR.

Huit ans après une 1ère rencontre et quelques albums de plus à leurs compteurs respectifs, ils se retrouvent au Théâtre de Lons-le-Saunier.

Loïc LANTOINE croise son verbe à celui de Marc NAMMOUR avec l'appui des trois musiciens de La Canaille.

Des textes inédits écrits ensemble pour l'occasion qui feront écho avec ce qu'ils sont, ce qu'ils refusent et surtout ce à quoi ils aspirent.

Marc NAMMOUR et Loïc LANTOINE ont en commun les mêmes valeurs humanistes.

Les petites gens sont leurs héros ordinaires.

Marc NAMMOUR et Loïc LANTOINE savent que notre société ne fait pas de place pour les faibles, elle les croque.

Elle nous veut durs, forts, remplis de certitudes avec ce regard de gagnant. Elle aime le rire des vainqueurs.

Avec leur album Fiers et tremblants, sorti le 29 octobre 2021, Marc NAMMOUR et Loïc LANTOINE rendent gloire aux perdants.

Ils seront en concert à la Cave à Musique à Mâcon le samedi 27 novembre 2021.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !

Lundi 15 novembre 2021

L'Artiste de la semaine : Steve WARING

Steve WARING plonge dans la musique comme Lewis Caroll dans la logique.

Des grains d'humour et de poésie, des boules qui roulent, tombent, cascadent, cavalcadent, rythment le temps, germent en harmonie, fleurissent en chanson.

C'est un jaillissement de notes, une gerbe d'idées, d'inventions que Steve WARING s'empresse de moissonner.

Il est à sa façon et à lui tout seul un vrai théâtre musical où toutes les générations et toutes les audaces peuvent se retrouver pour célébrer le sens de la vie faite de jeu et de réalité.

Non seulement, l'américain de naissance est un as de la 6 cordes, qu'elle soit guitare ou banjo, mais également un compositeur hors pair ayant marqué la chanson française jeune public.

Car, depuis 50 ans, Steve WARING se consacre avec sérieux à la chanson naïve, soit disant réservée aux enfants mais les adultes ne cachent plus depuis longtemps que ce sont leurs enfants qui les accompagnent.

La Baleine bleue, le matou revient, la vieille dame, les grenouilles, autant de morceaux cultes que bien des artistes lui envient et qui sont à jamais ancrés dans nos mémoires d'enfants et de parents.

Steve WARING revient avec un nouvel album en quintet familial pour célébrer ses 50 ans de chansons issues du répertoire traditionnel nord américain !

Tous se retrouveront autour de ses grands classiques et découvriront avec joie les pépites de son répertoire.

Steve WARING a encore plein d'histoires à vous raconter.

Il sera en concert à la Tannerie de Bourg en Bresse le dimanche 21 novembre 2021 à 17 heures.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !

Lundi 8 novembre 2021

L'Artiste de la semaine : Les Fatals Picards

LES FATALS PICARDS se définissaient à leur début comme un groupe de punk pour les nuls, à l'écart de la variété.

En 2007, le succès de leur album PAMPLEMOUSSE MECANIQUE et leur passage raté au Grand Prix de l'Eurovision leur ont permis d'acquérir une dimension supplémentaire.

LES FATALS PICARDS sont désormais plus adultes, moins 25ème degré, et, musicalement, une marche a été franchie.

De plus en plus rock mais toujours punk dans l'âme, ils ont décidé de faire bouger leur public en même temps qu'ils réveillent leurs consciences.

Avec espèces menacées, leur 9ème galette studio parue le 26 avril 2019 sur leur label Verycords, LES FATALS PICARDS défendent haut et fort cette trilogie qui leur va comme un gant : le rock, l'humour et la chanson française.

C'est aussi l'occasion de s'interroger avec décalage sur l'impact des interdits alimentaires dans une vie de couple, la vie révolutionnaire après la mort des idéaux, le boom des fêtes médiévales en France, les films X des années 80, ou encore sur la collusion entre business et terrorisme en milieu moyenoriental.

Derrière leur façade de clowns, LES FATALS PICARDS se sentent concernés par le monde qui les entoure.

Ils appartiennent à cette catégorie de musiciens capables de faire rire, réfléchir, en écrivant des paroles très fines, recherchées et habillées à travers une musique décalée mais jamais décadente.

LES FATALS PICARDS continuent de se démarquer. Pour le meilleur et pas pour le pire.

Il seront en concert à l'Espace 1500 à Ambérieu en Bugey le samedi 13 novembre 2021.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !

Lundi 1 novembre 2021

L'Artiste de la semaine : Marie ROUXEL

Montréal, le Mont soit disant Royal, la 2ème ville du Canada et francophone de surcroît, Marie ROUXEL comptait bien nous y emmener

Elle en a tellement fait voyager d'autres, des jeunes, des moins jeunes, des travailleurs, des étudiants.

Depuis près de 40 ans, c'est en musique et en chanson que Marie ROUXEL nous faisait traverser l'Atlantique.

Et il y avait de quoi.

De la flyée Klo PELGAG au charmant Pierre LAPOINTE en passant par Louis-Jean CORMIER et Richard DESJARDINS, rien ne résistait à Vent d'Est, l'émission que Marie ROUXEL co-animait avec son compère Gégé, un mercredi sur deux sur Radio B.

Le Québec, c'était sa came, son évasion à elle.

Les bières québécoises et le sirop d'érable n'avaient aucun secret pour Marie ROUXEL.

Le dossier de fonds de soutien non plus et il en fallait du temps et de la patience pour remplir plus de 5 kilos de documents et espérer récupérer 40 000 euros.

Bon, c'est vrai, chez Marie ROUXEL, la chanson chez n'était pas que francophone, elle était aussi musique du monde.

Elle avait tes chouchous, je pense à Ibrahim MAALOUF, Joni MITCHELL, Jacques HIGELIN, Zachary RICHARD, Rémo GARY ou Allain LEPREST.

Les amis de scène et de chanson de Marie ROUXEL lui adressent un petit clin d'œil en recréant l'une de ses œuvres : ce juke-box aussi vivant que délirant, où chaque artiste, ou pas, venait pousser sa chansonnette dans un chahut indescriptible.

Tout ce grand monde vous donne rendez-vous à la Tannerie de Bourg en Bresse le samedi 6 novembre 2021.

Brasseuse de cultures, découvreuse de talents, porteuse de projets, passeuse, faciliteuse et généreuse, Marie ROUXEL n'a pas fini de les faire chanter.

La radio, c'est la vie. Et en chanson, c'est encore mieux.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !

Lundi 25 octobre 2021

L'Artiste de la semaine : Michel BOUTET

Chanteur, comédien et raconteur, Michel BOUTET a le mot juste et la plume exercée.

Tout en tendresse et poésie, il joue et fait jouer avec les mots. Puis tout à coup, "des oreilles qui n'en croient pas leurs yeux" se mettent à entendre et tout devient extraordinaire !

Michel BOUTET laisse la parole à ses colères, ses espoirs et ses partis pris.

C'est un raconteur, un tendre au verbe précis, qui chante avec une rage lucide, en dressant le portrait de marins d'eau douce qui nous ressemblent comme deux gouttes d'eau salées.

Des musiques riches, des textes subtils, l'univers de Michel BOUTET est profond, rempli d'authenticité.

C'est la vie en partage.

Michel BOUTET voulait garder une trace de son compagnonnage avec le pianiste Jacques Montembault. Il a bien fait !

On se la joue piano, sorti le 4 décembre 2020 chez EPM regroupe huit de ses meilleurs titres en piano-voix, deux reprises de Georges Brassens et Daniel Lavoie et deux inédits, rassemblés ici pour le meilleur.

A n'en pas douter, le credo des nouvelles chansons de Michel BOUTET se nomme émotion.

Il lui permet d'aller plus loin dans la justesse de l'interprétation de ses textes.

On peut le dire : qu'il chante ou qu'il raconte, avec Michel BOUTET, la balade est garantie.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !

Lundi 18 octobre 2021

L'Artiste de la semaine : Les Ogres de Barback

27 ans ! C'est bien plus que l'âge qu'avaient Alice, Mathilde, Sam ou Fred BURGUIERE quand ils sont devenus LES OGRES DE BARBACK en 1994.

27 ans d'une histoire foncièrement singulière et profondément marquée du sceau de la liberté, à tous niveaux.

27 ans pour les OGRES DE BARBACK à défendre, sans aucune concession à l'air du temps, leur conception de la chanson française : décloisonnée et ouverte sur le monde, qu'elle se fasse classique ou métissée, acoustique ou électrique.

Clin d'œil aux glorieux anciens ou directement en prise avec les sonorités du nouveau millénaire, poétique ou survoltée, amoureuse ou contestataire, pour les petits ou pour les grands ou pour les deux à la fois.

L'écriture des chansons des OGRES DE BARBACK, entre réalisme et poésie du quotidien, porte la marque des préoccupations citoyennes de gens impliqués et responsables.

Sans jamais se permettre de donner des leçons.

27 ans passés sur le terrain de jeu favori des OGRES DE BARBACK, celui où l'on s'expose, où l'on partage, où l'on échange, celui où, en tant qu'artistes, ils sont nés et où ils existent pleinement : la scène.

Ce n'est pas un hasard si, le 30 octobre 2020 est sorti sur leur label Irfan, leur 8ème album en public : Chanter libre et fleurir, une double galette collector.

LES OGRES DE BARBACK ont, une nouvelle fois, rejoint leur terrain de jeu favori.

Ils seront en concert à l'Intégral à Belley le samedi 23octobre 2021.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !

Lundi 11 octobre 2021

L'Artiste de la semaine : Pelouse

PELOUSE, c'est une formule étrange d'un Roundup inversé : Xavier Machault au chant de ruine, rimant avec chant de mine pour le moins sépulcral et deux exilés du Tricollectif, collectif de musiciens jazz et musiques improvisées : Valentin Ceccaldi au violoncelle et Quentin Biardeau au saxophone et aux claviers.

Mais qui résonne comme dix générateurs électriques, produisant sa propre tension en frictionnant rock et chanson contemporaine, en nous frottant les oreilles avec les problèmes du monde, sans se départir d'une certaine forme d'humour couleur d'encre.

Il faut imaginer PELOUSE, un gazon pelé, un champ de patate, quelque chose comme un terrain vague de la chanson dont le propos ne le serait pas, vague.

Un no man's land incarné où la mauvaise herbe, en repoussant, ferait renaître l'espoir qui suit la "tabula rasa".

Le 17 septembre 2021 est sorti Bowling, la nouvelle galette de PELOUSE.

Ils font un strike d'entrée.

Parfait passage entre rock indé au caractère trempé et chanson d'une belle expression, le nouvel album de PELOUSE regroupe dix titres qui varient, griffent et marient les voix, inspirés dans le son mais aussi dans le texte.

De prestigieux cousinages qui ne doivent pas faire oublier que, sur ces terres déjà foulées et parfois vermoulues, PELOUSE entretient une véritable personnalité musicale et textuelle.

Celle d'un groupe qui pousse là où, en temps normal, personne n'oserait passer.

PELOUSE, là où ils passent, jamais le talent ne trépasse.

Ils seront en concert en 1ère partie de Rodolphe BURGER au Brise Glace à Annecy le samedi 16 octobre 2021.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !

Lundi 4 octobre 2021

L'Artiste de la semaine : Jérémie BOSSONE

Sa voix atypique, son goût viscéral pour les histoires, la flamboyance de ses musiques, la rigueur technique de ses chansons, leur puissance émotionnelle et sa manière de les incarner sur scène, tout cela fait de Jérémie BOSONE un ovni dans le paysage de la chanson française.

La presse le décrit comme le chaînon manquant entre Brel et Noir Désir, la fusion entre Rimbaud et Dylan.

Pas mal, répond Jérémie BOSSONE. Mais réducteur.

sa volonté constante de renouveler ses formes le pousse à arpenter divers chemins artistiques.

Parallèlement à la chanson, Jérémie BOSSONE officie au sein du projet rap rock Kapuche et est l'auteur d'un roman paru aux éditions Lamao : Crimson Glory, lauréat du Premier Prix Littéraire 2019.

Après un 1er album Gloires, sorti en 2015, et une 2ème galette en 2019, Les mélancolies pirates, il récidive le 25 septembre 2020 avec Le décembre italien.

On retrouve le Jérémie BOSSONE romantique écorché, celui de l'époque Scarlett et des good vibrations de sa guitare acoustique.

Cette fois l'héroïne n'a pas de prénom, mais elle incarne une grande histoire d'amour qui a vécu son apogée, puis son déclin dans un voyage en Italie, dans la neige et le soleil d'hiver, dans un pays mythique.

La musique de Jérémie BOSSONE a toujours un caractère affirmé, la rythmique est forte, les guitares se déchaînent sur les déchirements de l'âme décrits avec gloire et pudeur cependant.

Un artiste haut en couleur et qui ne finira jamais de nous étonner.

Jérémie BOSSONE sera toujours là, comme c'est gravé sur le bois de sa guitare.

Il sera en concert à l'Agend'Arts à Lyon les vendredi 8 et samedi 9 octobre 2021.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !

Lundi 27 septembre 2021

L'Artiste de la semaine : CHAPELIER FOU

Il faut être un peu fou du chapeau pour s'aventurer dans le domaine inclassable d'où Louis Warynski alias CHAPELIER FOU envoie sa musique.

Petit cousin du même Tiersen par le violon classique, il enfante des pièces instrumentales qui ne sont disposées qu'à servir de bande originale aux séquences de ce film dont vous êtes la vedette et qui s'intitule “Ma vie”.

La complexité des morceaux de CHAPELIER FOU est synonyme de fascination.

Et il faut bien le dire, le résultat est unique car porté par une volonté d'exploration qui ne peut laisser insensible.

En 2020, CHAPELIER FOU a sorti sur son fidèle label Ici d'Ailleurs deux albums, Méridiens le 28 février et Parallèles le 16 octobre.

Il sait nous guider en semant sur notre chemin sonore quelques petits cailloux acoustiques.

Chaque titre des nouveaux morceaux de CHAPELIER FOU est un magnifique et passionnant paradoxe où l'évidente beauté des mélodies se mesure à des structures totalement inattendues, jamais balisées.

Tout n'est que suggéré, à nous de décider si l'on souhaite s'y perdre en suivant d'autres sentiers.

En 2021, CHAPELIER FOU crée un ensemble entièrement acoustique, accompagné de de 6 musiciens avec un ensemble de musique de chambre.

Tout en allant toujours plus loin dans sa démarche de compositeur, CHAPELIER FOU vous fera tomber dans son monde grâce à une énergie communicative et un plaisir de transmission intact.

Il sera en concert avec la formule Ensemble à la Cave à Musique à Mâcon le samedi 2 octobre 2021.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !

Lundi 20 septembre 2021

L'Artiste de la semaine : Yves-Marie BELLOT

Yves-Marie BELLOT exerçait auparavant ses talents au sein du groupe Ninà où il jouait également du piano et de la trompette.

Leur musique était un mélange d'influences se rejoignant dans un monde intimiste où se mêlaient des sonorités acoustiques teintées de folk et de nouvelles chansons françaises.

Professeur de cuivres, Yves-Marie BELLOT a suivi une formation musicale dans le cursus chanson du fameux ENM de Villeurbanne.

Cela lui a donné des idées puisque c'est désormais en solo qu'il chante.

Après un 1er album MALADROITS ORDINAIRES, Yves-Marie BELLOT récidive le 6 novembre 2020 avec la sortie de sa nouvelle galette Grand plongeoir.

un album au titre significateur et symbolique : l'auvergnat s'est jeté à l'eau, grimpant toutes les marches, quitte à prendre des risques.

A l'image de la pochette, l'artiste dessiné le haut en costume et le bas en maillot de bain avec un seau à la main à côté d'un château de sable et d'un avion en papier, l'univers de l'enfance d'Yves-Marie BELLOT n'est pas loin.

Pour cela, il s'est donné les moyens, financiers mais aussi et surtout humains et artistiques.

12 musiciens et choristes accompagnent Yves-Marie BELLOT dans ce nouveau paragraphe artistique de sa vie.

Des chansons d'amour, de révolte, des souvenirs d'enfance et un passage dans le monde des adultes qui s'est peut-être achevé avec ce nouvel album, sans perdre son âme d'enfant, Yves-Marie BELLOT n'a pas fini de grandir.

Il sera en concert à Thou Bou D Chant à Lyon le samedi 25 septembre 2021.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !

Lundi 13 septembre 2021

L'Artiste de la semaine : L

On a découverte Raphaëlle LANNADERE en 2008 sous le nom d'artiste de L.

Elle a bourlingué au sein d'un groupe polyphonique avant de se lancer en solo.

Après un EP, Premières lettres, qui rencontre un certain public grâce au titre Petite, Initiale, le premier album de L, l'installera dans le paysage de la chanson francophone.

10 ans et deux disques plus tard, sous sa véritable identité, elle signe le 15 janvier 2021 son 4ème opus, Paysages.

L retrouve BabX qui avait réalisé son premier disque et qui lui a écrit Eleanora, un hommage à Billie Holiday.

Ses nouvelles chansons sont imprégnées par sa nouvelle vie.

L a repris sa liberté et a décidé de ne plus faire de concessions.

Pour fêter sa liberté retrouvée, elle a produit un album de copains.

L a décidé de ne travailler qu'avec des gens qu'elle connaît depuis longtemps, en qui elle a une confiance aveugle, humaine et artistique.

C'est le cas de Thomas Jolly qui a porté son regard de metteur en scène sur son nouveau spectacle.

Les nouvelles chansons de L sont traversées par cette notion d'émancipation et de liberté.

Le combat des femmes du Kurdistan contre Daech, contre l'oppression qu'elles subissent des hommes et du patriarcat, un hommage à la comédienne Adèle Haenel, dénonçant aux Césars le fait que Roman Polanski soit primé, l'engagement écolo, tout est force et engagement.

L, une sirène des temps modernes dont nous pêcherions volontiers le talent.

Elle sera en concert au Théâtre de Bourg en Bresse le vendredi 17 septembre 2021.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !

Lundi 6 septembre 2021

L'artiste de la semaine : Cyril MOKAIESH

Cyril MOKAIESH, c'est la révolte, l'amour du verbe, l'ambition du propos, la majesté de la musique.

Est-ce qu'on a tout dit quand on a répété qu'il y a beaucoup de Léo FERRE chez l'ancien champion de tennis ?

Cyril MOKAIESHl fait penser évidemment aux Anarchistes ou à Poètes vos papiers, vastes vertiges politico-artistiques des alentours de Mai 68.

À la fois pop et politique, il réalise la synthèse d'héritages dont on a souvent entendu dire qu'ils étaient incompatibles.

Le 10 janvier 2020 est sorti Paris-Beyrouth, la 4ème galette de Cyril MOKAIESH.

Enregistré en France mais également au Liban, le pays de ses parents, ce nouvel album est une rencontre entre l'Orient et l'Occident, aussi électronique qu'oriental.

Cyril MOKAIESH convie de nombreux invités tels que Bachar Mar-Khalifé et Razane Jammal.

Paris-Beyrouth est un retour à ses origines, un album tant politique que poétique.

Ecrit et enregistré bien avant l'explosion rasant le port de la capitale du Liban et quelques semaines après de nombreuses manifestations populaires contre la corruption et pour l'instauration d'un gouvernement populaire, Cyril MOKAIESH chante l'espoir d'un pays.

Il semble en donner le départ.

Cyril MOKAIESH est le digne représentant de 2 cultures dont la liberté est le signe de ralliement.

Le chanteur sera en concert salle des Fêtes de Marboz le vendredi 10 septembre, salle des Fêtes de Marsonnas le samedi 11 septembre et dans la Cour de l'ecole de Jasseron le dimanche 12 septembre 2021.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !

Lundi 30 août 2021

L'artiste de la semaine : Oumane

OUMANE est né de la rencontre entre Malhory Maret, Cyril Rebillard, Christian Pillemy, et Aria Prod pour créer ensemble la musique du spectacle Terres d'un homme, les escales de St Exupéry.

De leur bonne entente et de la complémentarité de leurs univers est né un son de groupe qui leur a paru intéressant de développer.

OUMANE a donc continué les créations autour d'un répertoire chanson.

Que l'on découvre à travers un 1er album Vénus cachalot, sorti le 23 avril 2021.

OUMANE parle de notre société, de la place de l'homme dans la nature, du vivre ensemble, d'écologie avec parfois en point de mire une utopie, un bout du tunnel, parfois simplement un doigt posé sur une problématique.

Les chansons posent des questions, font des propositions, n'apportent pas forcement de réponses mais alimentent un débat qui reste ouvert.

Le style musical d'OUMANE est, quant à lui, le résultat de la refonte d'une grande diversité de styles que le trio a pu aborder au fil de leurs différentes aventures musicales.

Il en résulte des tournures mélodiques et harmoniques parfois singulières, originales dans un style chanson, mais néanmoins inscrites dans une forme qui leur est propre.

OUMANE, une tempête d'écriture dans une mer sur laquelle il faut naviguer pour en goûter chaque instant.

Le trio sera en concert à la Maison de la Culture et de la Citoyenneté de Bourg en Bresse le samedi 4 septembre 2021.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !

Lundi 19 juillet 2021

L'artiste de la semaine est... en vacances

Des vacances bien méritées. On le retrouve à la rentrée. Bonnes vacances, l'artiste et chapeau !

Prochainement disponible à l'écoute !

Lundi 12 juillet 2021

L'artiste de la semaine : Keren Ann

Keren ANN s'est révélée au Transbordeur de Villeurbanne en 2001 en 1ère partie de GOLDFRAPP,

Depuis, celle qui avait relancé avec Benjamin BIOLAY la carrière d'Henri SALVADOR, a entamé une carrière solo de toute beauté.

Pas de fausse note chez Keren ANN ZEIDEL qui propose une pop parfois rock, parfois folk à travers des ambiances assez troublantes et une émotion qui ressort indéniablement dans la voix de la néerlandaise.

Aussi à l'aise en français qu'en anglais, c'est sa musique qui fait la différence.

C'est encore le cas en 2019 avec la sortie le 15 mars 2019 de Bleue, le 8ème album studio de Keren ANN.

Entièrement chanté en français, assez franchement mélancolique, au tempo plutôt lent et bien éloigné des canons radiophoniques, les chansons font office d'une caméra qui se met en mouvement lentement.

Au cœur de la frénésie ambiante, Keren ANN choisit le rythme de la ballade pour zoomer sur des détails et s'attarder sur des instants fugaces.

Le registre des chansons d'amour se divise en deux catégories : celles du bonheur de l'idylle et celles du chagrin de la rupture.

Keren ANN fait partie de celles et ceux qui réussissent à écrire sur les deux dans un seul et même morceau.

Avec la justesse des textes, on s'étonne que le français ne soit pas sa langue maternelle.

La chanteuse cherche-t-elle à s'envoler ou à écrire ? Avec Bleue, Keren ANN signe sans doute là l'album de la maturité.

Elle sera en concert dans le cadre du Festival A la folie pas du tout au Monastère Royal de brou à Bourg en Bresse le samedi 17 juillet 2021.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !

Lundi 5 juillet 2021

L'artiste de la semaine : Dan Gharibian Trio

Si Bratsch fut le fer de lance de la musique tzigane et de l'Est jusqu'à cette date fatidique du 31 décembre 2015 où ils arrêtèrent de sillonner le monde, Dan GHARIBIAN est une des figures emblématiques.

Santiags jamais quittées, élégance orientale, une tronche remarquable entre toutes et surtout une Voix.

Qui semble avoir absorbé toutes les fumées des bars de Rébétiko, frottée à l'arak et à la vodka, une voix qui chante les chansons et ballades tziganes, arméniennes, russes et le blues grec.

Alors bienvenue à DAN GHARIBIAN TRIO, ce trio réunissant Benoit Convert, des Doigts de l'homme, et Antoine Girard, enfant de la balle , nourri dès son plus jeune âge de ces ballades.

Après un 1er album Affamés d'éphémère paru en 2019, le trio récidive le 2 avril 2021 avec Da Svidaniya Madame, leur 2ème galette.

DAN GHARIBIAN TRIO nous emmène dans des contrées rêveuses où se mêlent des histoires intemporelles, d'amours, d'amitiés, de rencontres et de voyages.

On se promène parmi les langues avec des chansons en Français, Arménien, Romanès, Grec et même du Dioula.

Tout au long du nouvel album de DAN GHARIBIAN TRIO, des couleurs musicales savoureuses se suivent avec naturel et délicatesse : romantisme à la Française, parfums orientaux, blues lancinants.

Mais aussi complaintes caucasiennes, souffle slave, délicatesse musette, envolée manouche, le tout avec profondeur et non sans humour.

La poésie française de DAN GHARIBIAN TRIO se mêle aux langues slaves dans sa voix, merveilleux ambassadeur des romances mélancoliques et éternel voyageur qu'il convient de suivre sans hésiter.

Le trio sera en concert dans le cadre du festival Tous Dehors, sur le Pont square Louis Parant à Bourg en Bresse le dimanche 11 juillet 2021.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !

Lundi 28 juin 2021

L'artiste de la semaine : Cali

Il y a 18 ans débarquait sur la scène du Théâtre de Bourg en Bresse CALI, un chanteur au parcours artistique et musical parsemé d'embûches et d'expériences aussi diverses que variées avec ses différents groupes.

Après un passage aux Francofolies de la Rochelle et l'enregistrement en 2003 de son 1er album au nom prémonitoire, L'AMOUR PARFAIT, il rencontre le succès avec les tubesques ELLE M'A DIT, C'EST QUAND LE BONHEUR ou PENSONS A L'AVENIR.

18 ans plus tard, Bruno CALICIURI alias CALI, a bien grandi même si ses déboires amoureux et ses séparations compliquées ont influencé pendant très longtemps ses chansons.

Deux ans après son hommage vibrant à Léo Ferré, il est de retour le 13 mars 2020 avec un neuvième opus studio, l'exaltant Cavale.

CALI s'est amusé comme un gamin dans une cour de récréation.

Composé à deux avec Augustin CHARNET, Cavale s'impose comme un disque libre, peut-être le plus libre de l'artiste qui affirme ne pas avoir choisi ce titre au hasard.

S'il s'inscrit dans la tradition française de la chanson à textes, c'est aussi un album rock, pop, électro et parfois même presque tribal où le banjo sautillant invite irrésistiblement à danser.

CALI continue d'explorer des thèmes qui lui sont chers : l'amour et l'urgence de vivre sont présents sur tout le disque, y sont célébrés,

Un kaléidoscope généreux et fougueux qui invite à aimer et vivre dans le feu.

Écrivain, metteur en scène, acteur, chanteur et compositeur, CALI n'a de cesse que de fuir les classifications. Il y a une chose que l'on ne pourra jamais lui retirer : son authenticité.

Il sera en concert dans le cadre du Festival Swing sous les Etoiles à l'esplanade de la Madone à Miribel le mercredi 7 juillet 2021.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !

Lundi 21 juin 2021

L'Artiste de la semaine : GRIMME

GRIMME est le nom d'artiste de Victor Roux, auteur compositeur lyonnais. Il commence la musique par la guitare et compose ses 1ères chansons à l'âge de 13 ans. Il se lance en solo sous le nom "Victor" puis se lance sous le nom d'artiste "GRIMME" en 2015, année pendant laquelle il sortira son EP au titre éponyme.

Après un 1er album en anglais "The world is wrong but it's allright" sorti en 2017, il enchaîne 3 ans plus tard avec un 2nd opus francophone "Un Hôtel, une étoile".

Jamais rassasié GRIMME nous revient en 2021 avec la sortie de sa nouvelle galette "Un Manteau pour l'hiver". Il nous propose un album pop aux sonorités douces et pénétrantes.

Sa voix épouse ses textes pour les faire glisser sur sa musique, il poursuit son introspection profonde.

GRIMME parle à notre coeur, tout en parlant au sien.

Il sera en concert au Marché Gare à Lyon vendredi 25 juin 2021.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Copier le lien Partagez ce podcast !