L'artiste de la semaine - Radio B - Les bonnes ondes - 90 FM

L'artiste de la semaine

Chaque semaine, retrouvez le coup de cœur francophone de Radio B

Présentée par : Michel Celso

En direct du lundi au vendredi à 7h20, 8h20, 12h20

Facebook Twitter Google+ Partagez cette émission !

Podcasts de l'émission

Lundi 30 juillet 2018

L'Artiste de la Semaine est parti en vacances

L'Artiste de la semaine est parti se ressourcer au bord d'une rivière à l'ombre d'un arbre.

Il revient le lundi 3 septembre 2018. Qui sera-t-il ? Que chantera-t-il ?

Rendez-vous à la rentrée pour la 17ème saison de l'Artiste de la Semaine sur Radio B

Prochainement disponible à l'écoute !

Lundi 9 juillet 2018

L'artiste de la semaine : Hubert Mounier

La carrière de chanteur d'Hubert MOUNIER a débuté à Lyon en 1979 lorsqu'il a fondé avec son frère Vincent et le regretté François Lebleu le groupe L'Affaire Louis' Trio.

Ensemble, ils ont réalisé plusieurs tubes, comme Chic planète , Tout mais pas ça ou encore Mobilis in mobile.

En 1987, le groupe a remporté le prix «révélation variétés masculine» lors des Victoires de la musique pour son premier album Chic planète.

Après la séparation du groupe en 1998, Hubert MOUNIER a connu une phase de dépression.

Ses derniers albums explorent le désamour, le spleen, la solitude, loin de l'univers insouciant du groupe pop des années 1980 et 1990.

Le dernier en date, La maison de pain d'épice, paru en 2011, en collaboration avec Benjamin BIOLAY, se joue sur un rythme enjoué

Le chanteur nous parle de dérives, de rivières de larmes qui finissent par se noyer dans la mer... et tout est curieusement gai.

Hubert MOUNIER était également auteur de bande dessinée et avait publié plusieurs ouvrages sous le pseudonyme de Cleet Boris.

Il préparait depuis deux ans une bande dessinée consacrée à Tarzan.

Hubert MOUNIER nous a quitté le 2 mai 2016 à l'âge de 53 ans à la suite d'une rupture aortique.

Une place à son nom sera inaugurée le 19 juillet 2018 dans le 2ème arrondissement de Lyon.

Le même jour, Benjamin BIOLAY interprétera l'album Mobilis in Mobile dans le cadre du festival Les Nuits de Fourvière à Lyon.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 2 juillet 2018

L'artiste de la semaine : Les Ogres de Barback

LES OGRES DE BARBACK sont devenus une institution au même titre qu'un TETES RAIDES ou un LA RUE KETANOU.

Leurs chansons sont autant de tranches de vie qu'il est bien difficile de leur fixer une étiquette qui, de toute façon, ne leur collera jamais au dos.

L'engagement des OGRES DE BARBACK est toujours aussi protéiforme, de la charge lancée sabre au clair à la méditation rimée, de la farce au réalisme.

Influencée à la fois par la chanson française, le rock alternatif des années 1980 et par ce qu'ils dénomment la « musique du voyage », la famille BURGUIERE adore les rencontres.

Après les Hurlements d Léo et la Fanfare du Belgistan, LES OGRES DE BARBACK ont embarqué sur scène le Bal Brotto Lopez.

Depuis plusieurs années, les deux formations se tournaient autour, se guettaient, se frôlaient, s'invitaient régulièrement, que ce soient sur leurs albums respectifs ou sur scène.

Enregistré en public, Quercy-Pontoise, sorti le 16 mars 2018, est l'occasion pour LES OGRES DE BARBACK de se transformer en un sextet de guinche tandis que le duo Brotto Lopez se fait chanteur de poètes.

La ronde du Quercy ou la rumba flamenca se promènent dans une Rue de Panam, alors qu'Allain Leprest se chante dans la langue d'oc de la ville de Nougaro.

L'idée des OGRES DE BARBACK est d'inviter le public à un voyage inédit sur des territoires à défricher, quelque part entre sonorités traditionnelles et musiques actuelles, entre musiques du monde et chanson française.

Entre ancrage sudiste et accent parigot, entre cornemuse des Landes de Gascogne et instruments rock, LES OGRES DE BARBACK n'ont pas fini de nous surprendre.

Ils seront en concert avec le bal Brotto Lopez dans le cadre du Festivrac de Pont de Vaux dans la cour de l'Arquebuse le samedi 7 juillet 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 25 juin 2018

L'artiste de la semaine : Erik Arma

Auteur-compositeur depuis l'âge de 15 ans, Erik ARMA s'est forgé une vaste expérience scénique et de studio avec la réalisation de 5 albums et plus de 700 concerts au sein du groupe maconais Broussaï qui l'ont mené des plus petits bars au plus grandes scènes d'Europe et d'ailleurs.

Animé par l'envie de dévoiler des choses plus personnelles, il décide de se lancer dans une aventure solo avec la sortie le 6 octobre 2017 de son 1er opus Citoyen du Monde.

Il puise ses influences dans la période 70's, les grands chanteurs de reggae et de soul, et livre un disque qui allie sonorités vintage et modernité.

Artiste toujours engagé, Erik ARMA aborde dans le morceau éponyme de l'album le thème actuel de la migration et la notion de frontière qui raisonne ici comme un hymne à la diversité.

On retrouve également des thèmes plus philosophiques comme le dépassement de soi ou le pacifisme cher à la communauté rasta.

Mais l'album se veut particulièrement personnel, et Erik ARMA se dévoile avec sensibilité comme jamais auparavant, comme sur le touchant Ne m'en veux pas où il s'adresse à son fils, ou encore le poignant Avant de Partir en hommage à son père.

Sans oublier les inévitables rencontres et collaborations. On retrouve ainsi le vétéran jamaïcain Johnny Osbourne, le jeune duo montant Jahneration et la patte caractéristique de Dubmatix.

Marqué par un esprit vagabond et une quête de spiritualité, Citoyen du Monde est la 1ère pierre d'une nouvelle aventure, véritable invitation de la part d'Erik ARMA au voyage et à la réalisation de soi dans un monde ouvert.

Il sera en concert dans le cadre du Festival L'Eté Frappé Esplanade Lamartine à Mâcon le samedi 30 juin 2018

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 18 juin 2018

L'artiste de la semaine : Yvan Marc

En 15 ans de carrière, Yvan-Marc DURON a tout connu : des débuts entre copains dans sa Loire natale aux émissions vedettes à la télé en passant par un méga label...

15 années qu'Yvan MARC a retracées le 15 février 2018 dans un album Chansons d'ours, compilation de ses pérégrinations musicales, de ses débuts dans sa cuisine à son retour dans la nature qui l'inspire autant qu'il la respecte.

Le 27 avril 2018, il est retourné dans sa tanière et a raccroché sa fourrure avec sa nouvelle galette : NOS DIMANCHES.

Yvan MARC nous convie chez lui, en Haute-Loire, avec une simplicité qu'il n'avait encore jamais osée.

Plutôt que de nous effrayer avec des images d'apocalypse, il convoquera ses souvenirs pour rallumer notre tendresse et notre attachement à cette planète qui surchauffe.

De ce temps suspendu entre quatre saisons, Yvan MARC fait des chansons délicates comme des gouttes de soleil sur le parquet.

S'il s'est parfois laissé aller à grogner, il prône aujourd'hui l'apaisement.

Profondément ancré dans l'urgence de notre temps, Yvan MARC a décidé de prendre part au débat avec son regard de poète contemplateur.

Il a donc conçu ses chansons comme des graines qu'il nous souffle pour qu'elles viennent se planter chez ceux qui l'ont peut-être oubliée.

Yvan MARC, un artiste attachant qui poursuit son chemin d'auteur compositeur interprète en mêlant tradition et modernité à une indépendance jamais démentie.

Il sera en concert en Plein Air à Prévessins Moëns le dimanche 24 juin et à la Médiathèque de Saint-Denis les Bourg le vendredi 29 juin 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 11 juin 2018

L'artiste de la semaine : Barcella

Auteur, compositeur et interprète originaire de Reims, Mathieu Ladevèze alias BARCELLA compte parmi les artistes les plus inventifs de sa génération.

Nourri des cultures urbaines et de l'imposant patrimoine de la chanson française, autant héritier de Bourvil que d'Oxmo Puccino, il écrit des chansons semées de jeux de mots, d'inventions sémantiques, de confessions douces-amères et de clins d'œil taquins.

Distinction et perfection de la diction de BARCELLA servent une ironie féroce et une imagination débridée.

Impression confirmée avec la sortie le 30 mars 2018 de son 4ème album studio SOLEIL.

BARCELLA y cultive toujours un univers riche et fécond, singulier par la forme et universel sur le fond.

À la naïveté pop des premiers titres répondent des morceaux bien plus surprenants et des mots pleins d'espièglerie poursuivent une rythmique chaloupée et dégomment alors les codes de la chanson-variété.

Un grain de sable semble se prendre parfois dans les rouages bien propres de BARCELLA.

Et alors, la valse devient un peu plus folle et donne une épaisseur inédite à ces chants.

BARCELLA, une chanson française étonnante qui promet le meilleur.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 4 juin 2018

L'Artiste de la semaine : Reno Bistan

Renaud PIERRE alias Reno BISTAN promène un peu partout ses chansons accompagné de sa guitare.

Après des débuts en 1998 au sein de Bistanclaque, groupe s'étant distingué pour son engagement politique, notamment à la suite d'un pamphlet adressé à Gérard Collomb, c'est désormais sous son nom de scène qu'il sévit.

Si Reno BISTAN a sorti Bilan et perspectives, un 1er album en 2013, vous avez notamment pu croiser sa route à plusieurs reprises dans nombre d'autres endroits fort recommandables.

Aujourd'hui, il a autant de plaisir à se produire en première partie d'Emir Kusturica comme il l'a fait devant 3000 personnes que dans le cadre intimiste et acoustique du cabaret le Limonaire où il se produit régulièrement.

Plusieurs chanteuses amies font également l'insigne honneur d'interpréter les chansons de Reno BISTAN qu'il leur a écrites, notamment Jeanne Garraud, Evelyne Gallet et Noémie Lamour.

Par ailleurs, sa passion pour les langues et notamment pour les slows langoureux en italien l'amène à faire danser les gens au son du raï, du forro, de la tarentelle et du musette au sein du Bal à Bistan.

S'il joue la carte de la dérision sur la plupart de ses titres, Reno BISTAN sait pourtant se faire plus sobre et mélancolique.

Et démontre qu'il n'a rien perdu de sa plume facétieuse et poétique.

Allez découvrir Reno BISTAN, un artiste attachant.

Il sera en concert à Thou Bout D Chant à Lyon les vendredi 8 et samedi 9 juin 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 28 mai 2018

L'Artiste de la semaine : Le Voyage de Noz

Voilà plus de 30 ans que LE VOYAGE DE NOZ poursuit sa route, fort du soutien inconditionnel de son public, en marge des circuits et des modes, et en toute indépendance.

Des changements de musiciens et même de nom de groupe, NOZ en l'occurrence, n'ont jamais donné l'idée à Stéphane PETRIER de renoncer à la musique.

Loin de se satisfaire de son statut de dinosaure du rock lyonnais, LE VOYAGE DE NOZ n'a jamais semblé aussi entreprenant et créatif qu'aujourd'hui, en témoignait l'ambitieux double-album BONNE ESPERANCE, dévoilé le 25 novembre 2010.

Les voilà de retour avec leur nouvel album LE DEBUT - LA FIN - LE DEBUT, paru le 27 janvier 2018.

On retrouve le VOYAGE DE NOZ dans une sorte de futur proche, presque post-apocalyptique.

Il a essayé d'imaginer ce qui se passera le jour où le monde sera vraiment en danger et comment réagira l'être humain lorsqu'il se retrouvera plongé dans une crise profonde.

Certaines chansons du VOYAGE DE NOZ parlent de révolutions, plus exactement de la difficulté à se révolter.

D'autres titres évoquent la difficulté d'écrire, la page blanche, une inquiétude de de tous les instants pour Stéphane PETRIER.

Derrière ce pessimisme, VOYAGE DE NOZ nous renvoie vers Nietzsche. Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.

L'espoir fait vivre. 30 ans après ses débuts, le groupe n'a pas fini de nous surprendre.

Les lyonnais seront en concert à la Casa Musicale à St Cyr au Mont d'or les jeudi 31 mai et vendredi 1er juin 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 21 mai 2018

L'artiste de la semaine : LUCILE

LUCILE est le nom d'artiste de Lucile BIJAOUI.

Seule sur scène, mais bien entourée de sa guitare électrique et de ses boucles vocales qui s'empilent, elle partage ses émotions à travers des grooves dont elle a le secret.

Les sonorités rythmées de LUCILE rajeunissent la chanson française et vous enveloppent dans son univers singulier.

Elle se raconte avec un langage direct des histoires et des ressentis du quotidien de sa génération.

Attirée par le besoin de partage, les mots sont portés par la voix chaleureuse, précise et ciselée de LUCILE qui vous frappe et vous touche sans détour.

Impression confirmée par la sortie le 21 février 2018 d'un 3 titres à la pochette énigmatique.

Il y a du Camille, de l'Emilie Simon dans l'univers de LUCILE.

Et un phrasé qui rappelle étrangement un hip hop plus proche du trip que du rap.

LUCILE est une bavarde, Et en chanson, c'est encore plus délicieux.

La lyonnaise sera en concert au bar associatif Le Temps des Noyaux 14 bis, rue du Docteur Ebrard à Bourg en Bresse le mercredi 30 mai 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 14 mai 2018

L'Artiste de la semaine : POMME

POMME, le diminutif de Claire POMMET, se veut résolument folk.

Elle compose aussi bien en français qu'en anglais, laissant parfois un semblant de country transpirer de ses mélodies.

Les textes de POMME, personnels et d'une déroutante maturité, évoquent avec sensibilité mais sans mélancolie les émotions à fleur de peau des jeunes gens de son âge.

Après un premier EP En cavale paru en 2016, elle a sorti le 6 octobre 2017 son 1er album A PEU PRES.

POMME possède ce talent assez rare de trouver des mots qui renvoie chacun d'entre nous à nos propres souvenirs et nos propres histoires personnelles, pour des morceaux certes tristes et sentimentales, mais qui ne versent jamais dans la pleurnicherie et la guimauve contrairement à bien de ses consœurs.

Et les orchestrations, qui parfois empruntent à quelques horizons géographiques lointains, contribuent évidemment au charme évident de ces jolies perles musicales.

Les textes poétiques de POMME où s'entrelacent les métaphores en font des chansons profondes voire spirituelles

Chaque chanson est comme une brève de vie saisie au vol, et immortalisée dans le temps grâce à la musique.

A PEU PRES envoûte, fragmenté par des histoires de vie qui flirtent autant avec la nostalgie qu'avec l'impertinence, et qui font de cette quarantaine de minutes dans la bulle de POMME un moment suspendu tout en poésie et en délicatesse.

La lyonnaise sera en concert dans le cadre du Festival Changez d'Air à l'Espace Eole à Craponne dans le Rhône le mercredi 23 mai 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 7 mai 2018

L'Artiste de la semaine : Al DELORT

A la question "Pourquoi AL", il vous sera répondu : Laurent DELORT est AL, parce qu'il le vaut bien.

Il semble être né sur scène, et s'en excuse.

Peintre sans pinceau, la toile d'Al DELORT est une partoche et ses couleurs l'émail des mots, qu'il arrache comme d'un sol mineur de fond.

Après écoute, il reste une sensation impressionniste d'un flou élégant, une sorte de visite au coeur d'un prisonnier de son âme.

Faux menteur de trouble, fomenteur de rêves aux lucioles, Al DELORT, sans paraître y toucher, nous touche.

Le 13 décembre 2015, il revenait sur la grande scène avec NICOTINE, son 3ème album studio.

On ne peut pas être bien quand on aime Al : cette simple phrase résume l'état d'esprit qui règne dans les textes d'Al DELORT.

Même les chansons les plus mélancoliques ne sont pas à l'abri d'un jeu de mot caché.

Ainsi, en se promenant au fil de l'eau de ces 12 balades, on écoute respirer les émotions qui passent dans la voix grave, chaude et fragile d'Al DELORT,

Il met un point d'honneur à jouer avec les mots et leurs sons.

Et pour éviter de passer à côté, Al DELORT choisit le plus souvent l'épure de ses 6 cordes pour habiller sobrement sa poésie.

Un univers sobre et singulier, dans lequel il joue et nous amuse. Il n'y a sans doute pas plus beau métier, non ?

Le chanteur et guitariste sera en concert avec sa fille Lola à la Cave Coopérative Oedoria à Liergues dans le Rhône le samedi 12 mai 2018 à 20 heures.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 30 avril 2018

L'artiste de la semaine : Mon Côté Punk

MON COTE PUNK est un collectif de chanteurs et de musiciens rassemblés au gré des amitiés et des rencontres autour d'un projet commun : nous faire découvrir leur côté punk.

Au début de l'aventure en 2003, on y retrouvait Loïc Lantoine, François Pierron, Mourad et Olivier de la Rue Kétanou et plein d'autres musiciens.

Guitare volage, contrebasse agile, trombone fanfaron, assise rythmique lunatique et voix cassées, au fil des textes qui émanent des individus extravertis de MON COTE PUNK Punk pointe une mélancolie lancinante.

Ils excellent dans un registre qui, de chansons en folklores du monde, fait virevolter les têtes et les jupes des jeunes filles.

Après la disparition de Fathi OULHACI en 2015, MON COTE PUNK décide de partir de l'autre côté de l'Océan pour une tournée en Colombie au sein des Alliances françaises.

Et travaillent sur de nouvelles compositions.

De ce périple, MON COTE PUNK ramènera bombo, charango et cuatro ainsi qu'un carnaval de morceaux célébrant plus que jamais la vie.

Picaflor, leur 5ème album est sorti le 22 septembre 2017.

Des textes poétiques, porteurs d'idées et de réflexions intéressantes sur l'enfance, l'amour, ou la vie en général, MON COTE PUNK se présente assez simplement dans un cocon musical pétri de divers horizons devenu harmonieux et juste.

C'est plein de parcimonie que l'on sent la construction de chaque titre, du plus calme au plus festif.

C'est juste, ça fait plaisir à entendre, c'est MON COTE PUNK.

Ils seront en concert au Théâtre Jeanne d'Arc à Bellegarde sur Valserine le vendredi 4 mai 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 23 avril 2018

L'artiste de la semaine : Rémo GARY

Après avoir grimpé les falaises de Bonifacio, Rémo GARY s'était remis à l'ouvrage avec la sortie en fin d'année 2017 d'un double album Rémo Gary et Cie dans lequel on retrouve sa belle compagnie, celle de Jeanne GARRAUD, Joël CLEMENT, Raoul PONCHON et Didier BOYAT.

Le temps de fêter comme il se doit Jean RICHEPIN, son grand-père de chevet, et ses trois matelots de Groix au Théâtre de Bourg en Bresse le 17 mars dernier, il est reparti rendre un nouvel hommage.

Avec Nathalie FORTIN au piano, Rémo GARY prépare un nouvel album qu'il appellera Voix de cailloux.

Et qu'il consacrera à Jacques DEBRONCKART, ce chanteur français disparu le 25 mars 1983 à l'âge de 49 ans.

Un auteur non-conformiste et fort peu enclin aux concessions, homme de scène, d'autant plus spontané et improvisateur, qu'il est son propre accompagnateur et son propre metteur en scène.

Son œuvre, oubliée aujourd'hui, est chaude, tendre et agressive et n'a pris aucune ride 50 ans après Mai 68.

Rémo GARY piochera dans la discographie de Jacques DEBRONCKART et chantera quelques inédits de celui qui, de son temps, appelait à se méfier des curés , des politiciens et des militaires.

L'autre jour, me voyant dans la glace, Je me suis dit : non, mais t'es fou. Tu perds ta vie, mon gros minou. Ça te sert à quoi d'être contre tout ?

Jacques DEBRONCKART le chantait en 1978.

40 ans plus tard, Rémo GARY est toujours du bon côté du manche. Et n'a pas l'intention de nous décevoir.

Il chantera Jacques DEBRONCKART, avec Nathalie FORTIN au piano, au Théâtre Artphonème 9, rue Lazare Carnot à Bourg en Bresse les vendredi 27 et samedi 28 avril 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 16 avril 2018

L'artiste de la semaine : Morikan

Le nom d'une tribu, d'un Royaume, de tout un monde.

MORIKAN est chargée d'histoires. Le patronyme a traversé bien des pays.

Un monde cosmopolite qu'Amélie nous fait découvrir à travers une musique aux douces sonorités.

MORIKAN explore un univers sans âge, puisant tant au passé qu'au futur, mêlant l'électronique à l'oud et aux percussions tribales.

Un aller-simple vers un univers où l'on devine les influences Soul et Méditerranéennes de la lyonnaise.

Une plume cinéphile présente même MORIKAN comme étant à la croisée des Mille et une nuits, de Sinbad le marin, de Blade Runner et du Cinquième élément !

Après de telles références, il nous est difficile d'envisager autrement son art sans l'idée du grand écran, en technicolor, la profondeur de champ des images que ses chansons suscitent et une musique panoramique qui accompagne la narration et colle à l'action.

MORIKAN puise dans son imaginaire et dans ce qui lui a été transmis pour raconter des histoires et les mettre en musique.

La mélancolie, aérienne, intemporelle de ses chansons est suspendue aux cordes du mandole et de la guitare de Clément Soto.

La voix de MORIKAN est envoûtante, sur le fil, légèrement voilée mais puissante et mélodieuse.

Et appelle le mystère, des légendes venues d'étranges lointains, d'énigmatiques futurs.

MORIKAN en joue, les chantent. Son univers est unique.

Elle sera en concert à Thou Bout D Chant à Lyon le jeudi 26 avril 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 9 avril 2018

L'artiste de la semaine : La Canaille

Quand le rap rencontre le rock mais pas seulement, le résultat est à la hauteur.

C'est le cas des montreuillois de LA CANAILLE, combo fondé en 2003 et dont le nom est inspiré par le chant révolutionnaire de 1865 du même nom et précurseur de la Commune de Paris.

Son leader, Marc NAMMOUR, est presque un local puisque, né au Liban, il atterrit en France à l'âge de neuf ans, poussé à l'exode par la guerre et découvre son nouveau pays dans une cité ouvrière de Saint-Claude, dans le Jura.

Rap conscient, l'étiquette de LA CANAILLE illustre si bien leurs propos qu'elle en devient une marque de fabrique dont bien des rappeurs devraient s'inspirer au lieu de faire du copier coller.

Révélation Hip-hop du Printemps de Bourges 2007, le combo a déjà sorti 4 albums studios.

11 08 73 est le nom du dernier en date de LA CANAILLE, paru le 9 juin 2017.

C'est ce jour que DJ Kool Herc organisera la toute première block party dans le Bronx.

Sur un beat très old school, LA CANAILLE raconte l'histoire de cette soirée mythique qui marqua la naissance du hip-hop.

Entre rock, rap, poésie et slam, Marc NAMMOUR ne s'est jamais laissé enfermer dans une discipline.

LA CANAILLE voulait amener sa pierre à l'édifice. 44 ans plus tard, il donne sa version des faits. Et ça c'est Hip-Hop.

Il sera en concert au Moulin de Brainans à Brainans dans le Jura le vendredi 13 avril 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 2 avril 2018

L'artiste de la semaine : Loïc LANTOINE

On pourrait croire qu'il parle, avec ses textes dits, mais il chante entre les lignes. Avec les mains, avec le corps, le visage tout entier.

Créant la propre musique de ses mots sur l'accompagnement subtil de la contrebasse de François Pierron, Loïc LANTOINE a d'abord partagé ses vers avec les chanteurs, complices d'écriture, Jehan et Allain Leprest ou avec Mon Côté Punk.

Depuis, il faut voir le bonhomme, vous embarquer dans le vertige de ses mots, lèvres généreuses, coeur gros comme ça et ces bras, ces bras...ouverts au monde.

Et aux rencontres, comme ça, instantanées, évidentes, foudroyantes.

Celle entre Loïc LANTOINE et le Very Big Expérimental Toubifri Orchestra du regretté Grégoire GENSSE, pète ici tous les plafonds qu'elle méritait bien une double offrande.

Le 20 octobre 2017, il nous offrait NOUS, né de leur spectacle, un live pour réinventer le passé et un album original pour redéfinir le présent.

Quand dix-huit musiciens, libres, aventureux et ouverts à tous les vents, font briller un auteur d'âme, l'idylle ne peut que jouer les prolongations.

Jamais Loïc LANTOINE n'aura semblé plus sensible et profond que porté par cette formation à l'esprit jazz curieux et chaleureux.

Jamais la présence de cet homme de scène, à l'intensité théâtrale, n'aura si bien résisté au filtre édulcorant de l'enregistrement.

Grâce à Grégoire GENSSE, on découvre un Loic LANTOINE plus intérieur et plus subtil que jamais. Ca déménage mais tout en émotion.

Il sera en concert au Moulin de Brainans à Brainans dans le Jura le vendredi 6 avril 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 26 mars 2018

L'Artiste de la Semaine : Gérard MOREL

Un look de tonton paillard de fin de banquet, calvitie et embonpoint débonnaires, derrière lequel le spectateur découvre, entre deux éclats de rire, un artiste d'une sensibilité déroutante.

Maniant la rime, les jeux de mots et le sens de la formule comme personne, Gérard MOREL nous conte ses déboires amoureux et ses petits soucis liés au train-train de la vie...

Rassurez-vous, l'humour n'est jamais loin

Impression confirmée avec la sortie en novembre 2017 du nouvel album de Gérard MOREL Affutiaux Cafouilleux.

Il déboule avec ses nouvelles chansons à l'humour communicatif qui réserve de drôles de surprises.

Gérard MOREL laisse sa plume divaguer dans une poésie sensible qui, sans nul soutien, nous prend à la gorge.

Mieux encore que les Gorges d'Ardèche, sa patrie, l'artiste décèle et recèle les beautés souvent insoupçonnées de celles qu'il aime.

On a même l'impression que rarement Gérard MOREL n'a été aussi amoureux.

Et jamais ne s'éloigne d'une chanson qui, sous tous les aspects qu'on lui connaît, est d'une constante exigence.

Sur scène, Gérard MOREL a plusieurs cordes à son arc : seul avec sa guitare ou carrément homme orchestre ou quatre mains qui l'accompagnent, entre chansons personnelles ou celles des autres, comme les mots de Roger RIFFARD, ou avec la Guinguette des Fines Gueules.

Gérard MOREL n'a pas fini de faire rire. Et de nous surprendre.

Il sera en concert avec SAND en 1ère partie au Rabelais à Meythet en Haute-Savoie le jeudi 5 avril 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 19 mars 2018

L'artiste de la semaine : Magyd CHERFI

Dès le lycée, il se passionne pour l'écriture, notamment de scénarios de films.

Après avoir échoué concours d'entrée de l'IDHEC, l'Institut des Hautes Études en Cinéma, Magyd CHERFI commence à chanter avec des amis.

Il crée avec eux le groupe ZEBDA dont il est l'auteur des textes.

Le succès de Tomber la chemise en 1999 leur permet de se faire une place dans le milieu de la chanson française.

Lorsque le groupe fait une pause en 2003, Magyd CHERFI entame une carrière solo avec 2 albums à la clé et écrit 2 recueils de nouvelles dont un à caractère autobiographique, Livret de famille.

Après avoir repris du services avec ZEBDA, il repart sous son nom.

En août 2016, Magyd CHERFI publie son troisième récit "Ma part de Gaulois" qui obtient un franc succès du côté des lecteurs.

Le 31 mars 2017 sort son 3ème album studio Catégorie reine.

Magyd CHERFI se veut plus calme, plus apaisé.

Sur le fond, en revanche, l'engagement politique prédomine toujours.

Les problématiques de l'identité, des quartiers, reviennent dans ses chansons et la désillusion est à fleur de peau chez ce colosse à la voix grave et douce.

Souvent poignant, parfois festif et toujours attachant, Magyd CHERFI nous fait partager son amour des mots et de la vie, qu'il soit accompagné d'une simple guitare acoustique ou des rythmes plus exotiques, dans une "Catégorie reine" qui lui va décidément très bien.

Il sera en concert au Théâtre de Bourg en Bresse le vendredi 23 mars 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 12 mars 2018

L'artiste de la semaine : Les Mots de la Bouche

Claire HOLLIER, Daniel OSTFELD et Julien DELOOZ sont trois chanteurs et musiciens au service de leur création !

Ils se rencontrent à Lyon en 2011 autour de leur goût commun pour la chanson et les voix.

Le répertoire original s'étoffe et, encouragés par leur public et quelques professionnels, ils décident de donner naissance à un projet exclusivement dédié à leurs compositions : LES MOTS DE LA BOUCHE.

Au fil des chansons, ils se colorent, portés par les harmonies et les cordes vocales. Les langues ne restent pas dans la poche...

LES MOTS DE LA BOUCHE glissent, jaillissent, débaroulent, parfois débordent ou se carapatent.

Ce sont trois agités de la glotte qui chuchotent, scandent, chantent leurs histoires au coin des lèvres ou à gorge déployée.

Jusqu'au dernier claquement de mâchoire.

A l'image du premier EP 7 titres des MOTS DE LA BOUCHE, sorti fin 2017.

Enregistré au studio de Jean-Louis Dias, on y retrouve la patte du groupe : des mots ciselés, des chants complices, guitares et basse mélodiques et bien assises, des percussions inventives, impulsives ou chaloupées selon les morceaux.

Fans de chanson française mais pas seulement, LES MOTS DE LA BOUCHE arrivent dans vos oreilles. A vous de les ouvrir.

Le trio sera en concert au Local à Chansons 16, rue Edgar Quinet à Bourg en Bresse le vendredi 16 mars 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 5 mars 2018

Ottilie [B]

Ottilie, c'est son vrai prénom, et B entre crochets, B pour Bouchareu, son initiale et son double.

Car OTTILIE [B], a toujours été « Passage » : Passage de la vie, de l'amour, des cultures multiples dont elle est issue, Italie, Mongolie, Kabylie.

Dont elle garde le goût pour les sonorités venues du fond des âges, les instruments traditionnels qui se mêlent aux plus modernes, aux bandes des sons organiques finement retravaillées avec toutes les possibilités que donnent les technologies modernes.

Le chant archaïque, diphonique d'OTTILIE [B], les voix brutes, les sons des instruments d'ailleurs et de toujours, kayamb ou roulér, guimbarde ou kora, les sons enregistrés dans la nature se mêlent aux sonorités purement électroniques.

En 2013, elle avait déjà donné le ton avec Histoire d'O2, un premier album hors normes, aussi crispant qu'intrigant.

OTTILIE [B] récidive le 28 avril 2017 avec Passage, sa nouvelle galette.

Elle se déploie comme une routière ou une carte du Tendre, sur laquelle on se laisse mener au gré d'une voix aventurière dans laquelle on reconnaît un peu aussi, et logiquement, Claire Diterzi.

Deux duos scellent l'originalité métisse d'OTTILIE [B] : le premier avec la Réunionnaise Christine Salem, l'autre avec le chanteur de Lo'Jo, Denis PEAN.

De quoi jouer joyeusement les trouble-fêtes, dans une industrie musicale archi standardisée.

OTTILIE [B], une magicienne des mots et des sons. Une sorcière pas comme les autres.

Elle sera en concert "Des Notes et des Mots" salle André Malraux à Nantua le mercredi 14 mars 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !