L'artiste de la semaine

Chaque semaine, retrouvez le coup de cœur francophone de Radio B

Présentée par : Michel Celso

En direct du lundi au vendredi à 7h20, 8h20, 12h20

Facebook Twitter Google+ Partagez cette émission !

Podcasts de l'émission

Lundi 22 octobre 2018

L'Artiste de la Semaine : Jo WEDIN et Jean FELZINE

On connaissait Jean FELZINE, le chanteur, compositeur et guitariste virtuose du groupe clermontois Mustang.

Sa rencontre avec la suédoise Johanna WEDIN, ex membre du groupe MAI donne naissance au duo Jo WEDIN et Jean FELZINE

En studio comme en concert, ils proposent une pop charmeuse et lancinante.

Après un 1er EP sorti en 2015, Jo WEDIN et Jean FELZINE récidivent avec la sortie le 3 novembre 2017 de leur 1er album PIQUE NIQUE.

Au menu un vrai catalogue de sentiments humains, et féminins en particulier, incarnés par Jo à tour de chanson avec juste ce qu'il faut d'accent suédois.

Les chansons de Jo WEDIN et Jean FELZINE fleurent bon la divagation sentimentale sur fond de musique en continue.

PIQUE PIQUE est un album très abouti qui comporte quelques tubes comme l'excellent Chanter, baiser, boire et manger en forme de cahier des charges ironique pour un voyage artistique et affectif mené à deux.

Pour les concerts, Jo WEDIN et Jean FELZINE s'entichent d'un batteur qui permet à l'ensemble de groover un peu plus qu'une simple boîte à rythme.

Reste à espérer que leur Pique-Nique puisse sustenter toutes les bouches curieuses de nouveautés talentueuses.

A savourer sur son canapé ou sur l'herbe. Jo WEDIN et Jean FELZINE, bon appétit.

Le duo franco-suédois sera en concert à la Cave à Musique à Mâcon le samedi 27 octobre 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 15 octobre 2018

L'Artiste de la Semaine : Patrick FONT

Patrick FONT était l'inspirateur, le tremplin de nombreux humoristes et chansonniers.

Des Olympia bondés hurlaient de rire, martelés par le génie de l'improvisation et de l'humour irrévérencieux qui caractérisaient Font et Val.

Patrick FONT, c'était une ou deux phrases écrites sur un bout de mouchoir transformées en dizaine de minutes de fou rire dans "Rien à Cirer".

Même DESPROGES s'ignorait pour affirmer : s'il n'y a qu'un grand humoriste en France, c'est bien Patrick FONT !"

Cet ancien instituteur dans les années 60 avait créé sa propre école parallèle à Thône en Haute Savoie : cours le matin et activités artistiques l'après midi, notamment avec la compagnie du Chalet dans laquelle figurait Evelyne GALLET à qui le chansonnier a écrit de très belles chansons.

A la fois grossier, à ne pas confondre avec vulgarité, sensible et un humour parfois en dessous de la ceinture, Patrick FONT avait su conquérir des milliers d'auditeurs de France Inter le dimanche matin entre 10 heures et midi dans l'émission de Laurent RUQUIER.

Chroniqueur à Charlie Hebdo ou La Grosse Bertha, écrivant pour Thierry LE LURON ou Christophe ALEVEQUE, ses textes sont autant de déclarations d'amour que des pamphlets sévères à l'encontre de notre société.

Patrick FONT s'est éteint le 6 avril 2018 à l'âge de 77 ans.

Réunis par Evelyne Gallet et Nicolas Bacchus, les artistes qui ont croisé sa route et partagé la scène avec lui viendront reprendre textes et chansons du vieux pour deux soirées exceptionnelles d'hommage bordélique, poétique, subversif et jubilatoire à Thou Bout D Chant à Lyon les vendredi 19 et samedi 20 octobre 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 8 octobre 2018

L'Artiste de la Semaine : Athécio

Grégory TEILLON, au chant et à la guitare, Pierre MARECHAL aux guitare et aux choeurs et Matthieu JABOUYNA, à la batterie composent le groupe buyatin ATHECIO depuis 2003.

Leurs influences : Dire Straits, Led Zeppelin, Rage Against the Machine, Nirvana, Noir Désir, Matmatah.

Autant dire que la musique d'ATHECIO est tout sauf consensuelle : un rock français sans concession.

Si on tend un peu mieux l'oreille, on peut s'apercevoir que les membres du groupe nous transportent dans un univers dominé par le pouvoir, l'argent et la religion.

Et que l'on retrouve sur leur 1er album L'hameçon, paru en avril 2018.

Un monde où l'homme n'a aucun scrupule à manipuler et exploiter ses semblables ; un monde où le mot « paix » n'a plus aucune signification ; un monde où il ferait bon vivre si l'humanité n'était pas aussi destructrice envers elle-même.

C'est ce monde-là qu'ATHECIO accuse et dénonce à travers ses textes engagés, ses rythmes appuyés, ses mélodies à la fois légères et énergiques...

Loin d'avoir perdu ses illusions, c'est au contraire un cri de révolte qu'il pousse et donne envie de réveiller nos consciences bien trop souvent endormies.

L'hameçon d'ATHECIO est là pour vous tirer de votre léthargie et vous donner envie de redevenir enfin un vrai citoyen.

Libre comme l'air, il n'y a rien à faire, il est temps de changer d'ère.

Accompagné désormais par le bassiste Loic GROS, le quatuor en concert avec PEPPER PLANE à la Tannerie de Bourg en Bresse le samedi 13 octobre 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 1 octobre 2018

L'Artiste de la semaine : Tom BIRD

Kevin FAUCHET alias Tom BIRD, c'est de la guitare, du piano et des textes en français.

Une plume qui vient chatouiller la sensibilité de ce qui l'entoure.

Tom BIRD, c'est aussi de la mélancolie, de la douceur et quelques notes d'humour.

Sa page Facebook nous dit qu'il est né en septembre 2015. Mais c'est en 2016 qu'il a sorti de son nid et sur internet le bout de sa guitare.

Un 1er EP appelé « Le cri du silence » plus tard et voilà Tom BIRD vainqueur du prix du jury au tremplin A Thou Bout d'Chant.

Un bel atterrissage sur la scène lyonnaise.

Depuis ce premier disque et les concerts, rencontres et expériences qui l'ont fait grandir, son univers s'est dessiné de façon plus précise et beaucoup de nouvelles chansons ont vu le jour.

Cette fois, les ailes de Tom BIRD se sont posées sur un piano pour nous concocter un nouveau morceau A distance égale.

Et qui fait partie de son nouvel EP à paraître le vendredi 5 octobre 2018.

Seul sur scène, Tom BIRD n'a besoin que de sa panoplie d'instruments et de ses mots pour nous toucher.

Dans une ambiance intimiste, il parle, souvent avec mélancolie mais jamais avec tristesse, de la contradiction constante qui entoure notre quotidien dans les rapports aux autres ou à soi-même.

Tom BIRD, des chansons sincères et passionnément humaines.

Le lyonnais sera en concert salle Léo FERRE à Lyon le vendredi 5 octobre 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 24 septembre 2018

L'Artiste de la semaine : Rachid TAHA

Je ne changerai pas de route à cause de mon nom et je ne changerai pas de nom à cause de ma route...

Cette maxime que certains chanteurs filandreux de notre PAF s'évertuent à contredire tout au long de leur carrière constitue une belle profession de foi pour présenter Rachid TAHA.

L'ex chanteur de la formation lyonnaise Carte de séjour, qui avait secoué une France endormie, avec sa reprise iconoclaste du "Douce France" de Charles Trénet, avait véritablement crevé l'écran médiatique en 2004 avec un sixième album TEKITOI qui mettait à l'honneur une musique techno rock fortement teintée d'influences orientales.

Rachid TAHA confirmait, s'il en était besoin, la sincérité et le talent de son compositeur.

La suite de ses aventures ne nous avait pas forcément convaincu.

Il faut dire que Rachid TAHA s'était acoquiné avec Gaëtan ROUSSEL pour un album Bonjour qui en avait déçu plus d'un.

Depuis, il s'était lancé dans la BO de film et on l'avait même retrouvé au ciné et à la télé.

Une opération délicate du cerveau en 2014 avait fait craindre le pire.

Les Victoires de la Musique lui avaient même décerné en 2016 un trophée pour l'ensemble de sa carrière.

Mais Rachid TAHA était toujours debout et enregistrait même de nouvelles chansons.

Deux ans après une victoire prémonitoire et 6 jours avant son 60ème anniversaire, le 12 septembre 2018, il nous quittait, victime d'une crise cardiaque.

Rachid TAHA s'en est allé. La France a perdu une voix unique, l'une de celles qui pouvait nous mettre en joie dès les premières notes chantées.

Le roi du rock'n'raï restera pour toujours et pour beaucoup l'une des figures emblématiques de la France Black-Blanc-Beur.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 17 septembre 2018

L'Artiste de la semaine : Matthieu CÔTE

Matthieu CÔTE avait tout pour plaire : un talent d'écriture hors du commun, une présence scénique digne des plus grands, un humour dévastateur et une humanité que l'on ne rencontre pas chez tous les artistes.

Du rock alternatif à la chanson festive en passant par les Chœurs de l'Armée du Rouge, il avait goûté à tous les genres avant de se fixer en 2003 avec ses premières compositions.

Matthieu CÔTE avait su tout d'abord se créer un ton et un personnage et s'est entouré d'une formation importante et talentueuse avec qui la complicité était de mise autant que la bonne humeur.

Et, surtout, il avait gardé cet esprit libertaire mélangeant l'humour et la révolte d'un citoyen concerné par le monde qui l'entoure.

Un 1er album éponyme en 2006 prometteur, de nouvelles chansons révélatrices d'une façon de voir le monde bien à lui, Matthieu CÔTE avait l'avenir devant lui.

Il avait trouvé sa voie, ses musiciens et une couleur musicale qui lui ressemblait.

Mais le destin en a décidé autrement.

Le 26 septembre 2008, du haut de ses 29 ans, Matthieu CÔTE est parti rejoindre ses idoles : Jacques BREL et Georges BRASSENS.

Les Pfeleleps, les Anciens Pantins, Copains comme chanson, Les Choeurs de l'Armée du Rouge, The Very Big experimental Toubifri Orchestra, Stéphane BALMINO, Evelyne GALLET, Cédric LARONCHE, Nico Etoile, Carmen Maria Vega, autant d'amis que l'artiste a côtoyés et à qui il manque encore aujourd'hui.

10 ans plus tard, les chansons de Matthieu CÔTE sont toujours présentes dans nos esprits et sur scène.

Un hommage vibrant pour l'une des plus belles plumes de la chanson lyonnaise.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 10 septembre 2018

L'Artiste de la semaine : Frédéric BOBIN

Guitariste subtil, Frédéric BOBIN compose des folksongs made in France traduisant à la fois son goût pour les mots et son amour de la musique anglo-américaine.

Il chante les losers magnifiques, le blues moderne, s'amuse de nos contradictions, se plaît à mélanger histoires intimes et chroniques sociales que lui souffle son frère Philippe, parolier de toujours.

Le nouvel album de Frédéric BOBIN, LES LARMES D'OR, paru le 26 janvier 2018, confirme tout le bien que l'on pense de l'artiste.

D'une voix proche et chaleureuse, il chante une collection de folksongs dont les ambiances acoustiques ne sont pas sans rappeler les premiers Leonard Cohen, certains albums de Dylan ou les ballades de Johnny Cash et Springsteen.

En plus des guitares folk et électriques de Frédéric BOBIN, on y entend la contrebasse et la batterie de Mikael Cointepas, le violoncelle d'Hélène Piris, l'harmonica de Vincent Dupuis et on y croise Kent qui prête sa voix à un duo humaniste.

La ballade folk Le soir tombe donne le ton de cet album profond et mélodieux, où le lyrisme du violoncelle se marie à la guitare slide des grands espaces...

Quelques chansons oniriques côtoient des portraits réalistes de losers magnifiques et même un autoportrait de Frédéric BOBIN teinté d'ironie et de nostalgie.

Tout au long des douze plages de cet album aux arrangements boisés et épurés, la recherche de la note juste, du mot juste, est constante.

Frédéric BOBIN continue son grand bonhomme de chemin, loin des sirènes d'un monde qui n'est pas le sien.

Et nous prouve tous les jours qu'on a eu raison de lui faire confiance.

L'Agents d'Arts à Lyon lui donnera carte blanche et il partagera la scène avec ses amis, d'Hélène PIRIS à François GAILLARD en passant par Evelyne GALLET, Denis RIVET, Mikael COINTEPAS et Marc ARRIGONI les vendredi 14 et samedi 15 septembre à 20 heures et dimanche 16 septembre 2018 à 18 heures.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 3 septembre 2018

L'Artiste de la semaine : les Fatals Picards

L'artiste de la semaine sur Radio B, c'est LES FATALS PICARDS.

Que de chemin parcouru depuis les débuts en 2000.

LES FATALS PICARDS se définissaient à leur début comme un groupe de « punk pour les nuls », à l'écart de la variété.

En 2007, le succès de leur album PAMPLEMOUSSE MECANIQUE et leur passage raté au Grand Prix de l'Eurovision leur ont permis d'acquérir une dimension supplémentaire.

Depuis l'arrivée de Paul LEGER au chant en 2004 et le départ d'Ivan CALLOT en 2007 , les FATALS PICARDS sont désormais plus adultes, moins 25ème degré, et, musicalement, une marche a été franchie.

De plus en plus rock mais toujours punk dans l'âme, ils ont décidé de faire bouger leur public en même temps qu'ils réveillent leurs conscience.

Et ce n'est pas leur dernier album en date, FATALS PICARDS COUNTRY CLUB, sorti le 14 octobre 2016, qui dira le contraire.

Au programme, activités en tout genre : plage, excursion dans le Jura, après-midi à la fête de l'école et, si vous avez de la chance, un petit tour au Reich des licornes.

Rien ne sera oublié au cours de cette animation musicale signé LES FATALS PICARDS.

Toujours fidèles à leur style éclectique, ils nous livrent des morceaux très variés : du punk rock à la chanson de variété en passant par le zouk et l'electro-porn, il y en a pour tous les goûts.

LES FATALS PICARDS continuent de se démarquer. Pour le meilleur et pas pour le pire.

Il seront en concert dans le cadre de l'Art Scène Festival au Centre Culturel à Attignat le samedi 8 septembre 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 30 juillet 2018

L'Artiste de la Semaine est parti en vacances

L'Artiste de la semaine est parti se ressourcer au bord d'une rivière à l'ombre d'un arbre.

Il revient le lundi 3 septembre 2018. Qui sera-t-il ? Que chantera-t-il ?

Rendez-vous à la rentrée pour la 17ème saison de l'Artiste de la Semaine sur Radio B

Prochainement disponible à l'écoute !

Lundi 9 juillet 2018

L'artiste de la semaine : Hubert Mounier

La carrière de chanteur d'Hubert MOUNIER a débuté à Lyon en 1979 lorsqu'il a fondé avec son frère Vincent et le regretté François Lebleu le groupe L'Affaire Louis' Trio.

Ensemble, ils ont réalisé plusieurs tubes, comme Chic planète , Tout mais pas ça ou encore Mobilis in mobile.

En 1987, le groupe a remporté le prix «révélation variétés masculine» lors des Victoires de la musique pour son premier album Chic planète.

Après la séparation du groupe en 1998, Hubert MOUNIER a connu une phase de dépression.

Ses derniers albums explorent le désamour, le spleen, la solitude, loin de l'univers insouciant du groupe pop des années 1980 et 1990.

Le dernier en date, La maison de pain d'épice, paru en 2011, en collaboration avec Benjamin BIOLAY, se joue sur un rythme enjoué

Le chanteur nous parle de dérives, de rivières de larmes qui finissent par se noyer dans la mer... et tout est curieusement gai.

Hubert MOUNIER était également auteur de bande dessinée et avait publié plusieurs ouvrages sous le pseudonyme de Cleet Boris.

Il préparait depuis deux ans une bande dessinée consacrée à Tarzan.

Hubert MOUNIER nous a quitté le 2 mai 2016 à l'âge de 53 ans à la suite d'une rupture aortique.

Une place à son nom sera inaugurée le 19 juillet 2018 dans le 2ème arrondissement de Lyon.

Le même jour, Benjamin BIOLAY interprétera l'album Mobilis in Mobile dans le cadre du festival Les Nuits de Fourvière à Lyon.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 2 juillet 2018

L'artiste de la semaine : Les Ogres de Barback

LES OGRES DE BARBACK sont devenus une institution au même titre qu'un TETES RAIDES ou un LA RUE KETANOU.

Leurs chansons sont autant de tranches de vie qu'il est bien difficile de leur fixer une étiquette qui, de toute façon, ne leur collera jamais au dos.

L'engagement des OGRES DE BARBACK est toujours aussi protéiforme, de la charge lancée sabre au clair à la méditation rimée, de la farce au réalisme.

Influencée à la fois par la chanson française, le rock alternatif des années 1980 et par ce qu'ils dénomment la « musique du voyage », la famille BURGUIERE adore les rencontres.

Après les Hurlements d Léo et la Fanfare du Belgistan, LES OGRES DE BARBACK ont embarqué sur scène le Bal Brotto Lopez.

Depuis plusieurs années, les deux formations se tournaient autour, se guettaient, se frôlaient, s'invitaient régulièrement, que ce soient sur leurs albums respectifs ou sur scène.

Enregistré en public, Quercy-Pontoise, sorti le 16 mars 2018, est l'occasion pour LES OGRES DE BARBACK de se transformer en un sextet de guinche tandis que le duo Brotto Lopez se fait chanteur de poètes.

La ronde du Quercy ou la rumba flamenca se promènent dans une Rue de Panam, alors qu'Allain Leprest se chante dans la langue d'oc de la ville de Nougaro.

L'idée des OGRES DE BARBACK est d'inviter le public à un voyage inédit sur des territoires à défricher, quelque part entre sonorités traditionnelles et musiques actuelles, entre musiques du monde et chanson française.

Entre ancrage sudiste et accent parigot, entre cornemuse des Landes de Gascogne et instruments rock, LES OGRES DE BARBACK n'ont pas fini de nous surprendre.

Ils seront en concert avec le bal Brotto Lopez dans le cadre du Festivrac de Pont de Vaux dans la cour de l'Arquebuse le samedi 7 juillet 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 25 juin 2018

L'artiste de la semaine : Erik Arma

Auteur-compositeur depuis l'âge de 15 ans, Erik ARMA s'est forgé une vaste expérience scénique et de studio avec la réalisation de 5 albums et plus de 700 concerts au sein du groupe maconais Broussaï qui l'ont mené des plus petits bars au plus grandes scènes d'Europe et d'ailleurs.

Animé par l'envie de dévoiler des choses plus personnelles, il décide de se lancer dans une aventure solo avec la sortie le 6 octobre 2017 de son 1er opus Citoyen du Monde.

Il puise ses influences dans la période 70's, les grands chanteurs de reggae et de soul, et livre un disque qui allie sonorités vintage et modernité.

Artiste toujours engagé, Erik ARMA aborde dans le morceau éponyme de l'album le thème actuel de la migration et la notion de frontière qui raisonne ici comme un hymne à la diversité.

On retrouve également des thèmes plus philosophiques comme le dépassement de soi ou le pacifisme cher à la communauté rasta.

Mais l'album se veut particulièrement personnel, et Erik ARMA se dévoile avec sensibilité comme jamais auparavant, comme sur le touchant Ne m'en veux pas où il s'adresse à son fils, ou encore le poignant Avant de Partir en hommage à son père.

Sans oublier les inévitables rencontres et collaborations. On retrouve ainsi le vétéran jamaïcain Johnny Osbourne, le jeune duo montant Jahneration et la patte caractéristique de Dubmatix.

Marqué par un esprit vagabond et une quête de spiritualité, Citoyen du Monde est la 1ère pierre d'une nouvelle aventure, véritable invitation de la part d'Erik ARMA au voyage et à la réalisation de soi dans un monde ouvert.

Il sera en concert dans le cadre du Festival L'Eté Frappé Esplanade Lamartine à Mâcon le samedi 30 juin 2018

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 18 juin 2018

L'artiste de la semaine : Yvan Marc

En 15 ans de carrière, Yvan-Marc DURON a tout connu : des débuts entre copains dans sa Loire natale aux émissions vedettes à la télé en passant par un méga label...

15 années qu'Yvan MARC a retracées le 15 février 2018 dans un album Chansons d'ours, compilation de ses pérégrinations musicales, de ses débuts dans sa cuisine à son retour dans la nature qui l'inspire autant qu'il la respecte.

Le 27 avril 2018, il est retourné dans sa tanière et a raccroché sa fourrure avec sa nouvelle galette : NOS DIMANCHES.

Yvan MARC nous convie chez lui, en Haute-Loire, avec une simplicité qu'il n'avait encore jamais osée.

Plutôt que de nous effrayer avec des images d'apocalypse, il convoquera ses souvenirs pour rallumer notre tendresse et notre attachement à cette planète qui surchauffe.

De ce temps suspendu entre quatre saisons, Yvan MARC fait des chansons délicates comme des gouttes de soleil sur le parquet.

S'il s'est parfois laissé aller à grogner, il prône aujourd'hui l'apaisement.

Profondément ancré dans l'urgence de notre temps, Yvan MARC a décidé de prendre part au débat avec son regard de poète contemplateur.

Il a donc conçu ses chansons comme des graines qu'il nous souffle pour qu'elles viennent se planter chez ceux qui l'ont peut-être oubliée.

Yvan MARC, un artiste attachant qui poursuit son chemin d'auteur compositeur interprète en mêlant tradition et modernité à une indépendance jamais démentie.

Il sera en concert en Plein Air à Prévessins Moëns le dimanche 24 juin et à la Médiathèque de Saint-Denis les Bourg le vendredi 29 juin 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 11 juin 2018

L'artiste de la semaine : Barcella

Auteur, compositeur et interprète originaire de Reims, Mathieu Ladevèze alias BARCELLA compte parmi les artistes les plus inventifs de sa génération.

Nourri des cultures urbaines et de l'imposant patrimoine de la chanson française, autant héritier de Bourvil que d'Oxmo Puccino, il écrit des chansons semées de jeux de mots, d'inventions sémantiques, de confessions douces-amères et de clins d'œil taquins.

Distinction et perfection de la diction de BARCELLA servent une ironie féroce et une imagination débridée.

Impression confirmée avec la sortie le 30 mars 2018 de son 4ème album studio SOLEIL.

BARCELLA y cultive toujours un univers riche et fécond, singulier par la forme et universel sur le fond.

À la naïveté pop des premiers titres répondent des morceaux bien plus surprenants et des mots pleins d'espièglerie poursuivent une rythmique chaloupée et dégomment alors les codes de la chanson-variété.

Un grain de sable semble se prendre parfois dans les rouages bien propres de BARCELLA.

Et alors, la valse devient un peu plus folle et donne une épaisseur inédite à ces chants.

BARCELLA, une chanson française étonnante qui promet le meilleur.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 4 juin 2018

L'Artiste de la semaine : Reno Bistan

Renaud PIERRE alias Reno BISTAN promène un peu partout ses chansons accompagné de sa guitare.

Après des débuts en 1998 au sein de Bistanclaque, groupe s'étant distingué pour son engagement politique, notamment à la suite d'un pamphlet adressé à Gérard Collomb, c'est désormais sous son nom de scène qu'il sévit.

Si Reno BISTAN a sorti Bilan et perspectives, un 1er album en 2013, vous avez notamment pu croiser sa route à plusieurs reprises dans nombre d'autres endroits fort recommandables.

Aujourd'hui, il a autant de plaisir à se produire en première partie d'Emir Kusturica comme il l'a fait devant 3000 personnes que dans le cadre intimiste et acoustique du cabaret le Limonaire où il se produit régulièrement.

Plusieurs chanteuses amies font également l'insigne honneur d'interpréter les chansons de Reno BISTAN qu'il leur a écrites, notamment Jeanne Garraud, Evelyne Gallet et Noémie Lamour.

Par ailleurs, sa passion pour les langues et notamment pour les slows langoureux en italien l'amène à faire danser les gens au son du raï, du forro, de la tarentelle et du musette au sein du Bal à Bistan.

S'il joue la carte de la dérision sur la plupart de ses titres, Reno BISTAN sait pourtant se faire plus sobre et mélancolique.

Et démontre qu'il n'a rien perdu de sa plume facétieuse et poétique.

Allez découvrir Reno BISTAN, un artiste attachant.

Il sera en concert à Thou Bout D Chant à Lyon les vendredi 8 et samedi 9 juin 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 28 mai 2018

L'Artiste de la semaine : Le Voyage de Noz

Voilà plus de 30 ans que LE VOYAGE DE NOZ poursuit sa route, fort du soutien inconditionnel de son public, en marge des circuits et des modes, et en toute indépendance.

Des changements de musiciens et même de nom de groupe, NOZ en l'occurrence, n'ont jamais donné l'idée à Stéphane PETRIER de renoncer à la musique.

Loin de se satisfaire de son statut de dinosaure du rock lyonnais, LE VOYAGE DE NOZ n'a jamais semblé aussi entreprenant et créatif qu'aujourd'hui, en témoignait l'ambitieux double-album BONNE ESPERANCE, dévoilé le 25 novembre 2010.

Les voilà de retour avec leur nouvel album LE DEBUT - LA FIN - LE DEBUT, paru le 27 janvier 2018.

On retrouve le VOYAGE DE NOZ dans une sorte de futur proche, presque post-apocalyptique.

Il a essayé d'imaginer ce qui se passera le jour où le monde sera vraiment en danger et comment réagira l'être humain lorsqu'il se retrouvera plongé dans une crise profonde.

Certaines chansons du VOYAGE DE NOZ parlent de révolutions, plus exactement de la difficulté à se révolter.

D'autres titres évoquent la difficulté d'écrire, la page blanche, une inquiétude de de tous les instants pour Stéphane PETRIER.

Derrière ce pessimisme, VOYAGE DE NOZ nous renvoie vers Nietzsche. Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.

L'espoir fait vivre. 30 ans après ses débuts, le groupe n'a pas fini de nous surprendre.

Les lyonnais seront en concert à la Casa Musicale à St Cyr au Mont d'or les jeudi 31 mai et vendredi 1er juin 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 21 mai 2018

L'artiste de la semaine : LUCILE

LUCILE est le nom d'artiste de Lucile BIJAOUI.

Seule sur scène, mais bien entourée de sa guitare électrique et de ses boucles vocales qui s'empilent, elle partage ses émotions à travers des grooves dont elle a le secret.

Les sonorités rythmées de LUCILE rajeunissent la chanson française et vous enveloppent dans son univers singulier.

Elle se raconte avec un langage direct des histoires et des ressentis du quotidien de sa génération.

Attirée par le besoin de partage, les mots sont portés par la voix chaleureuse, précise et ciselée de LUCILE qui vous frappe et vous touche sans détour.

Impression confirmée par la sortie le 21 février 2018 d'un 3 titres à la pochette énigmatique.

Il y a du Camille, de l'Emilie Simon dans l'univers de LUCILE.

Et un phrasé qui rappelle étrangement un hip hop plus proche du trip que du rap.

LUCILE est une bavarde, Et en chanson, c'est encore plus délicieux.

La lyonnaise sera en concert au bar associatif Le Temps des Noyaux 14 bis, rue du Docteur Ebrard à Bourg en Bresse le mercredi 30 mai 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 14 mai 2018

L'Artiste de la semaine : POMME

POMME, le diminutif de Claire POMMET, se veut résolument folk.

Elle compose aussi bien en français qu'en anglais, laissant parfois un semblant de country transpirer de ses mélodies.

Les textes de POMME, personnels et d'une déroutante maturité, évoquent avec sensibilité mais sans mélancolie les émotions à fleur de peau des jeunes gens de son âge.

Après un premier EP En cavale paru en 2016, elle a sorti le 6 octobre 2017 son 1er album A PEU PRES.

POMME possède ce talent assez rare de trouver des mots qui renvoie chacun d'entre nous à nos propres souvenirs et nos propres histoires personnelles, pour des morceaux certes tristes et sentimentales, mais qui ne versent jamais dans la pleurnicherie et la guimauve contrairement à bien de ses consœurs.

Et les orchestrations, qui parfois empruntent à quelques horizons géographiques lointains, contribuent évidemment au charme évident de ces jolies perles musicales.

Les textes poétiques de POMME où s'entrelacent les métaphores en font des chansons profondes voire spirituelles

Chaque chanson est comme une brève de vie saisie au vol, et immortalisée dans le temps grâce à la musique.

A PEU PRES envoûte, fragmenté par des histoires de vie qui flirtent autant avec la nostalgie qu'avec l'impertinence, et qui font de cette quarantaine de minutes dans la bulle de POMME un moment suspendu tout en poésie et en délicatesse.

La lyonnaise sera en concert dans le cadre du Festival Changez d'Air à l'Espace Eole à Craponne dans le Rhône le mercredi 23 mai 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 7 mai 2018

L'Artiste de la semaine : Al DELORT

A la question "Pourquoi AL", il vous sera répondu : Laurent DELORT est AL, parce qu'il le vaut bien.

Il semble être né sur scène, et s'en excuse.

Peintre sans pinceau, la toile d'Al DELORT est une partoche et ses couleurs l'émail des mots, qu'il arrache comme d'un sol mineur de fond.

Après écoute, il reste une sensation impressionniste d'un flou élégant, une sorte de visite au coeur d'un prisonnier de son âme.

Faux menteur de trouble, fomenteur de rêves aux lucioles, Al DELORT, sans paraître y toucher, nous touche.

Le 13 décembre 2015, il revenait sur la grande scène avec NICOTINE, son 3ème album studio.

On ne peut pas être bien quand on aime Al : cette simple phrase résume l'état d'esprit qui règne dans les textes d'Al DELORT.

Même les chansons les plus mélancoliques ne sont pas à l'abri d'un jeu de mot caché.

Ainsi, en se promenant au fil de l'eau de ces 12 balades, on écoute respirer les émotions qui passent dans la voix grave, chaude et fragile d'Al DELORT,

Il met un point d'honneur à jouer avec les mots et leurs sons.

Et pour éviter de passer à côté, Al DELORT choisit le plus souvent l'épure de ses 6 cordes pour habiller sobrement sa poésie.

Un univers sobre et singulier, dans lequel il joue et nous amuse. Il n'y a sans doute pas plus beau métier, non ?

Le chanteur et guitariste sera en concert avec sa fille Lola à la Cave Coopérative Oedoria à Liergues dans le Rhône le samedi 12 mai 2018 à 20 heures.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !

Lundi 30 avril 2018

L'artiste de la semaine : Mon Côté Punk

MON COTE PUNK est un collectif de chanteurs et de musiciens rassemblés au gré des amitiés et des rencontres autour d'un projet commun : nous faire découvrir leur côté punk.

Au début de l'aventure en 2003, on y retrouvait Loïc Lantoine, François Pierron, Mourad et Olivier de la Rue Kétanou et plein d'autres musiciens.

Guitare volage, contrebasse agile, trombone fanfaron, assise rythmique lunatique et voix cassées, au fil des textes qui émanent des individus extravertis de MON COTE PUNK Punk pointe une mélancolie lancinante.

Ils excellent dans un registre qui, de chansons en folklores du monde, fait virevolter les têtes et les jupes des jeunes filles.

Après la disparition de Fathi OULHACI en 2015, MON COTE PUNK décide de partir de l'autre côté de l'Océan pour une tournée en Colombie au sein des Alliances françaises.

Et travaillent sur de nouvelles compositions.

De ce périple, MON COTE PUNK ramènera bombo, charango et cuatro ainsi qu'un carnaval de morceaux célébrant plus que jamais la vie.

Picaflor, leur 5ème album est sorti le 22 septembre 2017.

Des textes poétiques, porteurs d'idées et de réflexions intéressantes sur l'enfance, l'amour, ou la vie en général, MON COTE PUNK se présente assez simplement dans un cocon musical pétri de divers horizons devenu harmonieux et juste.

C'est plein de parcimonie que l'on sent la construction de chaque titre, du plus calme au plus festif.

C'est juste, ça fait plaisir à entendre, c'est MON COTE PUNK.

Ils seront en concert au Théâtre Jeanne d'Arc à Bellegarde sur Valserine le vendredi 4 mai 2018.

Écouter Télécharger Facebook Twitter Google+ Partagez ce podcast !